dimanche 26 avril 2015

L'asexualité. Oui, en un mot.

Aujourd'hui, c'est un jour spécial et pas seulement parce qu'il ne reste que six mois avant mon anniversaire. Aujourd'hui, c'est la journée française de l'asexualité.

Oui, en un mot.

Kesako Walou ? Éclaire-nous de tes lumières et de ton immense savoir, ô reine de la connaissance inutile mais qui nique tout le monde au Trivial Pursuit (sauf Mecton qui connait tout le ski, abusé).

L'asexualité, c'est ne pas avoir d'attirance sexuelle pour quelqu'un. Genre tu vois quelqu'un, on va dire au hasard, mais vraiment au hasard ... Tom Hiddleston tiens.

ALERTE PIPOU JE RÉPÈTE ALERTE PIPOU.

Bon, imagine tu croises Tom dans la rue, à la fraîche, il est grand, il est pipou, il est gentil, il est farpait. Tu auras peut-être envie de le papouiller, et je te comprends.
Et tu auras peut-être envie qu'il t'arrache la culotte et fasse du rodéo tout nu avec toi, et je te comprends aussi.

Sauf que pour nous, les asexuels, la seconde partie n'est peut-être pas très courante, m'voyeeez ?
C'est pas que les asexuels soient frigides ou abstinents, c'est juste qu'ils n'ont pas de désir sexuel, ou peu.

Cela ne veut pas dire non plus que les asexuels ne couchent avec personne toute leur vie, en mode y'a une vilaine sorcière à la Christine Boutin qu'est venue à leur baptême en gueulant "TU NE COUCHERAS JAMAIIIIIS !", non.

Y'a des aces (ouais, on a un surnom. Les Aces. The Ace of Spades comme dirait Lemmy Ricoré (haha)) qui couchent avec des gens avec qui ils ont un lien fort (les demisexuels), y'a des aces qui sont répulsés par le sexe (sex-repulsed asexuals), y'a des asexuels qui font un effort pour leur partenaire, et y'a même des asexuels qui aiment le sexe, le truc, c'est juste qu'ils n'en ressentent pas l'irrépressible besoin, en mode "Ah ouais, si tu proposes, why not". Et il y a aussi les autochorissexuels, qui sont OK pour les trucs de fesses, mais à regarder et à imaginer, et à faire tous seuls avec un gadget ptêt, mais pas avec un vrai gen(s).

En gros, les asexuels, ils ont pas envie de coucher avec des gens.

"Mais enfin c'est un besoiiiiin ! C'est HUMAIN ! C'est un instiiiinct!"

Le sexe, c'est pas seulement un truc d'humain, hein. Regarde Panpan et ses camarades lapinous, ils baisent dans tous les recoins.

Et puis, non, LE SEXE N'EST PAS UN BESOIN.
Un humain a besoin de manger, de boire, de dormir. Pas forcément de coucher avec des gens, non.

"C'est pas possible, tu peux pas ne pas avoir envie !"

Ce n'est pas possible ? Je n'existe pas alors !
GERARD MAJAX !
A PU MOI !

TADAAAAAAAH !

"Tu devrais pas voir un docteur ?"

Etant donné que ça ne me gêne pas au quotidien, je vois pas pourquoi j'irais voir un docteur, non.

"Il t'est arrivé un truc horrible non ? Y'a pas d'autre raison pour que tu veuilles pas !"

[Mention de viol TW]

José, écoute ...
Il y a peut-être des asexuels qui ont été traumatisés par un événements dans leur vies, et qui les conduit à ne pas être super chaud pour une soirée zizi-panpan. Mais tu peux pas généraliser non plus. Et les asexuels sous trauma ne sont pas des sous-asexuels.

Mais vouloir à tout prix assimiler les aces à des gens qui ont subi un viol, c'est complètement stupide. C'est comme dire à quelqu'un qui veut pas faire du saut en parachute qu'il a du subir un trauma étant gosse, genre tomber du toboggan au square. C'est pas parce que t'as pas envie de faire quelque chose que c'est à cause d'un truc horrrrrrrible.

C'est juste la façon dont les asexuels fonctionnent, du moins, certains d'entre eux.
Donc, arrête de vouloir à tout prix tous nous faire passer pour des grands traumatisés du cul.

[Fin de la mention de viol]

A genoux devant Nick Cave, TOUS ! C'est un ordre.


                     "Mais t'es vachement prude/frigide alors !"

Comme dit plus tôt, les asexuels n'ont pas de désir sexuel ou d'attirance sexuelle. Cela ne veut pas dire qu'ils n'ont pas de libido : parfois, ils veulent bien faire du sport en chambre (ou cuisine, ou alle de bain ou sauna ou même vestiaire-de-gymnase-qui-pue-la-sueur si tu veux) avec quelqu'un ou bien s'amuser tous seuls comme des grands. La frigidité n'a rien à voir avec l'asexualité.

Asexualité = pas de désir/attirance sexuelle, en mode "T'es pipou mais je veux pas coucher avec toi".
Frigidité = j'aimerais bien kiffer ma race avec ce que tu me fais, mais MERDE ça m'fait rien CHIER.

"Et ton/ta partenaiiiiire ? Cey tro cruel pour eux :''''( "
" Cey méchant pour eux, les pauvres :(("

[Mention de viol, retour]

Savez-tu que les couples sains discutent ? Et même qu'ils parlent de s'ils ont envie de faire du sexe ou pas !

Et que si l'un ne veut pas, l'autre n'a pas à la forcer, sinon c'est ... c'est ?
C'eeeest ? 
Duuuu ... ?

VIOL.
Bravo ! 

Oui, même si c'est ton/ta partenaire qui couche avec toi, si tu donnes pas ton consentement éclairé (c'est à dire tu te sens pas forcé(e), t'as pas bu ni pris de drogues ou de médocs), et bien c'est du viol pur et simple.

Et normalement, si t'es dans une relation saine, ton/ta partenaire n'aura pas envie de te faire subir un acte aussi horrible et traumatisant qu'un viol. C'est fou ! On a pas idée de laisser passer le bien-être de la personne avec qui on est avant sa libido, hahaha.

Perso, j'ai eu droit au "Ferme les yeux et attends que ça passe !"
... Super conseil bro.
C'est sûr que je vais kiffer et mon mec aussi.

"Au pire, tu bois et tu le laisses faire !"
Bizarrement, je pense que le sexe, ça se fait à deux, tu vois. En mode, chacun fait plaisir à l'autre, et non un qui est bourré/ivre mort/placide et un(e) autre qui fait tout hein. Et comme dit plus tôt, si une des deux personnes est bourrée, elle ne peut pas donner son consentement éclairé et c'est donc un ..?

VIOL !
Voilà, vous commencez à comprendre.

[Fin de la mention de viol]

"Mais tu l'aimes pas ???"

Comment te dire ...
Le sexe et l'amour, c'est pas pareil. On a accepté l'idée des sex-friends et plan cul, soit sexe sans amour, alors pourquoi l'amour sans sexe pose-t-il problème ? Perso, je ne sais pas. Sans doute parce qu'on vit dans une société hyper sexualisée et qu'on pose le sexe comme une espèce de constante du quotidien, un truc sans lequel tu meurs dans d'atroces souffrances, truc comme ça.

Autant dire que j'ai culpabilisé à mort au début, mais comme on est des gens civilisés avec Mecton, on en a parlé et tout va bien. En plus, Mecton a voulu casser la gueule de nos potes avec leurs remarques de ce genre, mais ça se comprend. T'imagines, toi, un de tes potes qui te dit d'aller abuser de ta copine comme ça, lalala ?

Les gens sont dingues.
Ils sont MALADES.

Carrément.

Et puis, on fait rien de mal, nous les aces. On est gentils,on est sympa, on regarde Disney en mangeant des cookies vegan (ou pas), on aime les petits chats et Beyoncé. On est des gens ordinaires, c'est juste qu'on est pas configurés pareil niveau désir sexuel. On est pas malades ni des monstres pour autant.

Je vais vous quitter avec quelques explications en anglais sur le spectrum asexuel et aromantique (non, je ne parle pas des plantes qu'on met dans la bouffe, ça, c'est aromatique), et les orientations sexuelles/romantiques, en anglais. Et ouais, Shakespeare in love, toi-même tu sais.





Et des liens toujours en anglais qui en causent.

 Et en français, vous avez la note en BD de Bélinda Georges sur le sujet, qui doit être mise à jour dans les heures à venir. BG (oooh ça fait des super initiales en plus) que j'ai rencontrée sur Twitter ce matin grâce au hashtag #MonAsexualité que je vous invite à visiter !

Sur, quittons-nous sur un gif sympathique et très à propos sur l'asexualité.







N'oubliez pas Varys, l'asexuel de Game of Thrones !
Bisous (chastes) spéculoos-vanille sur vous !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire